Benvenuti al Sud
Luxemburger Wort

Une profusion de film à l'affiche de Villerupt

Le Festival italien entre dans sa deuxième semaine

Testata
Luxemburger Wort
Data
9 novembre 2010
Firma
Mireille Grob
Immagini
Immagine dell'articolo su Luxemburger Wort

Voilà une semaine que la 33e édition du Festival du film italien a commencé. Depuis l'ouverture officielle le 29 octobre dernier, nombreux sont les festivaliers et festivalieres à venir apprécier le cinéma trans alpin, dans une ambiance chaleureuse et festive, semée de rencontres et de découvertes cinématographiques.
Des espaces à l'hotel de ville, à la piscine de Micheville, à la cave de Villerupt, à la MJC d'Audun-le-Tiche sont mis à la disposition du public, pour s'y désaltèrer en attendant la projection d'un film inédit et savourer la cuisine traditionnelle italienne.
Les organisateurs du festival offrent un programme haut en couleurs autour du thème «Macho ma non troppo», avec les 24 films en competition, la selection Panorama et les thèmes fondamentaux.
La première semaine aura donné aux nombreux spectateurs le plaisir de decouvrir en avantpremiere à Villerupt «Baciami ancora» de Gabriele Muccino, la suite de «L'ultimo Bacio» ou le realisateur nous propose dix ans aprés, avec les mémes comediens, une réflexion profonde sur les changements que l'amour peut apporter à notre vie, à tout moment.
Le jeudi a laissé place au remake italien de «Bienvenue chez les ch'tis», intitulé «Benvenuti al Sud», réalisé par Luca Miniero. Sa projection fut un reel succés, en compagnie du réalisateur, du producteur Marco Chimenz et des acteurs Claudio Bisio et Alessandro Siani. Les hommes italiens, les «machos», les males, sont mis à l'honneur au travers du theme de cette année, dans ce cinema fort, romantique, historique, forcement émouvant, dont nous pouvons encore profiter lors de rétrospectives, notamment avec le film «Baaria» de Giuseppe Tornatore, des films inedits comme «La pecora Nera» d'Ascanio Celestini.
La dernière ligne droite
Nous y trouvons aussi des films abordant des thèmes autour du pouvoir avec le film «Draquila L'Italia che trema» de Sabina Guzzanti, des rapports des uns avec les autres dans le film «Il richiamo» de Stefano Pasetto, des relations familiales en passant par «La Nostra Vita» réalisè par Daniele Luchetti.
Un panel cinématographique composé d'environ 64 films, autour de thèmes actuels, passant par des genres autobiographiques, comiques, traditionnels, est un mélange appelé à satisfaire les intérets de tous les spectateurs.
Cette nouvelle semaine s'annonce encore mouvementée tant par la profusion de films que par le taux de fréquentation. En effet, des rencontres sont encore prevues notamment au CNA starlight Dudelange en compagnie d'Alessandro Aronadio, réalisateur du film «Due vite per caso», au cinéma Rio avec Saverio Costanzo, rèalisateur de «Solitudine dei numeri primi».
Par ailleurs, cette semaine annonce aussi la dernière ligne droite pour les 24 films en competition. Le public est attendu vendredi a 20h00 à l'hotel de ville de Villerupt à la soirée des Amilcars. Et jusqu'au 14 novembre, date de cloture de ce 33e Festival, pas de pause pour les organisateurs. Parallèlement aux deux expositions photographiques de portraits d'acteurs italiens à Hotel de ville de Villerupt se deroulent chaque soir des concerts à la Cave, situé au cinéma Rio de Villerupt.